PRESENTATION

 

Cinq personnages interprètent

une partition,


en équilibre entre le réel et l’onirique,


en explorant la marche du temps,

 

les cycles de la vie et l’éphémère…



Ce spectacle est construit en miroir avec la partition de Schubert.

Une suite de tableaux vivants s’y font écho,

où chaque personnage décline le temps sous ses différents aspects. 

                                                                                                                                  

Comment montrer, dire ce qui est invisible ? …

 

De la nuit des temps à l’aurore,

de la naissance aux chemins de vie de chacun,

du temps immobile dans le tourbillon de la vie au crépuscule,

la trotteuse continue inexorablement à danser le temps qui passe…

 

Une pianiste passionnée par cette partition, oscille entre le haut et le bas, voulant saisir l’instant.

Un personnage cherche à mesurer la tonalité de l’eau et se retrouve suspendu dans une pendule qui inverse la course du temps.

Une muse, l’inspiration, éphémère, contorsionne les couleurs du temps, les esquisses suspendues et danse l’origine du monde.

Une violoncelliste sortie d’un tableau trace les bémols dans l’espace.

Un violoniste joue autour des envolées de la tempête de tremolendos.